Blog| Actualités| Astuces et conseils| Découvertes et voyages| Archives
image_blog img-responsive Canada

5 raisons de voyager près de chez soi !

Aug 26, 2020

Comme le trafic aérien ne devrait pas revenir à la normale avant longtemps, il faut penser au tourisme local. Même si l’on pouvait encore prendre l’avion sans problème, voyager près de chez soi aurait toujours ses avantages. Voici lesquels !

Pour faciliter l’organisation

Si vous séjournez dans un hôtel en ville ou dans la région du Québec, la réservation sera beaucoup plus facile ; du moins en théorie. Il se pourrait même que vous n’ayez pas besoin de réserver. Et pourquoi ne pas passer du temps chez des amis ou de la famille ? Dans tous les cas, l’organisation est moins compliquée que pour un voyage à l’étranger.

Vos bagages seront moins importants et vous avez même la possibilité de retourner chez vous en cas d’oubli ou si vous avez besoin de quoi que ce soit. Plus important encore : les dépenses sont amoindries, sauf si vous choisissez de séjourner dans un établissement de luxe. Autre avantage non négligeable : moins de déplacements et de tracas avec les enfants à cause des longs trajets.

Pour protéger l’environnement

Moins de déplacements, c’est moins d’émission de gaz carbonique. Vous réduisez votre empreinte carbone en évitant les longs trajets en voiture et les trajets en avion. Il faut savoir qu’environ 1,5 % des émissions mondiales des gaz à effet de serre est causé par le transport aérien. Selon l’ADEME, chaque passager d’un avion de plus de 100 passagers émet 230-240 g de CO2 par kilomètre. Il est donc mieux de moins voyager en avion.

Si vous pensez à une croisière, c’est deux fois plus polluant que les avions, émettant plus de CO2 que le Canada dans l’ensemble de ses activités. Si toutefois, vous rêvez un jour de partir en croisière, choisissez les paquebots fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL), un carburant beaucoup moins polluant. Dans tous les cas, voyager, près de chez soi, c’est consommer moins d’énergie et produire moins de déchets.

Pour participer à l’économie locale

Vous pouvez sûrement trouver de nombreux attraits à Montréal et dans l’ensemble du Québec. Le Canada est si immense et plein de merveilles. Il est certain que si vous cherchez bien, vous trouverez de nouveaux artisans, commerçants et commerces qui vous permettront de valoriser les produits locaux. Vous participerez ainsi à l’économie de votre ville ou région.

En visitant les sites touristiques (sites naturels, patrimoine, musée, etc.) près de chez vous, vous leur donnez de la valeur et vous participez peut-être à leur sauvegarde. Après cette crise post-pandémie, il est important de participer à la relance de l’économie locale.

Pour ne pas s’adapter à une autre région

Voyager loin de chez soi, c’est s’attendre à beaucoup de tracas. Il faut s’adapter au pays hôte et à la population avec tout ce que cela entraîne : apprendre des termes basiques dans une autre langue, se renseigner sur la devise locale et échanger, faire attention à la culture et la loi pour éviter de braver des interdictions…

Séjourner dans une ville que l’on ne connaît pas, c’est prendre le risque de se perdre. Même avec un GPS, on peut toujours avoir du mal à trouver son chemin. Avec tout ça, il faut aussi prévoir le décalage horaire et ses effets sur le corps.

Pour préserver au mieux sa santé

Voyager à l’étranger implique de se faire vacciner, surtout si l’on se rend dans les pays tropicaux. Si vous avez peur des piqûres, voyager près de chez vous est la seule solution. Vous risquez moins de contracter une maladie ou d’en propager une. Vous ne participerez donc pas à la propagation du coronavirus.

Sachez que dès que vous changez de pays, votre appareil digestif doit s’adapter à de nouvelles bactéries, de nouvelles nourritures, etc. On risque toujours d’avoir la tourista ! Mieux vaut opter pour le tourisme local !

Contenus à découvrir